Une Initiation solitaire.

Divider Grey

Régulièrement je vois des gens prétendre qu’il faut absolument se trouver un « Maître » afin d’être initié puis pouvoir prétendre ensuite être un véritable initié pour devenir à son tour un Maître. C’est beau comme discours! Outil - Heart En toute franchise, je considère les « grades » seulement comme une aide pour s’auto-évaluer, voir sur quelle échelle de valeur on se situe pour savoir où l’on en est, et considérer le chemin parcouru. Néanmoins, je vois que pour certaines fraternités, certains cercles, ces grades permettent souvent aux membres de rivaliser entre eux -ce qui peut ouvrir des portes aux conflits-, de se surestimer ou, au contraire, de se sous-estimer profondément, ce qui peut amener à baisser les bras et décrocher totalement.

Concernant le fait de se faire initier par un Maître… j’ai envie de dire que nous ne sommes plus au XIXème siècles ou antérieur, le monde est complètement différent. J’explique: en lisant des informations un peu partout, j’ai eu le sentiment qu’il était très facile avant les années 90, environ, de se trouver des Maîtres et autres Guides sérieux. Peut-être me fais-je des idées, mais il semble qu’aujourd’hui, les choses ont profondément changées. Lorsqu’une voie, ou plutôt un enseignement peu répandus nous intéresse, il devient compliqué de trouver des pratiquants suivant le même chemin, la même Voie. C’est un comble étant donné qu’internet devrait justement facilité les interactions! et le peu de gens que j’ai rencontré m’ayant proposer de m’initier (à des Voies qui ne me convenaient pas, en plus!) avaient des idées peu scrupuleuses en tête.

L’Enseignement que je suis est peu connu au final. De toutes façons à chaque fois que je m’intéresse à un truc c’est toujours peu connu, un peu comme certaines disciplines en arts martiaux! xD du coup ça me complique la vie quand je veux m’inscrire à un club/une école, car généralement cela se trouve à l’étranger… genre en Chine! Passons! pour l’Initiation dont je parle, il y a une petite communauté qui pratique… et chacun des membres utilise le livre majeur et travaille en solitaire. On se retrouve sur un réseau social afin de s’entre-aider lorsque l’on a des questions mais ça s’arrête là. Il y a aussi une poignée de personnes qui ne semblent pas très honnêtes, mais comme partout je suppose, et il y a aussi celles qui sont isolées par leur situation géographique. Par exemple, il y a quelques membres qui vivent en Côte d’Ivoire, du coup il ne leur est pas évident de rencontrer des gens susceptibles de les aider parce que l’auteur auquel ils s’intéressent est encore moins connu dans leur pays! Alors on discute entre nous mais seulement pour mieux comprendre des infos qui nous paraissent un peu obscures ou pour savoir si les exercices sont effectués correctement.

Pour ma part, pendant de nombreuses années je vivais dans un endroit peu fréquenté, très mal desservi, loin d’une grande ville, avec peu de commerces. Découvrir ma Voie pourrait être qualifiée de « pur hasard », parce que j’ai eu la « chance » d’aller dans une grande ville pour y travailler et que j’ai suivis la forte attirance eue dans une librairie pour mon bouquin favori. Fonctionner à l’instinct fut ma meilleure méthode (ou arme? x) non seulement pour me protéger des charlatans « initiant » mais aussi pour dégoter des livres sérieux.
Le genre humain me déçoit tellement par sa vile nature, alors tant pis si personne ne me considère comme quelqu’un qui se fait sérieusement initier (si, je me fais initier… mais par un livre!lol), ni, plus tard et surtout si j’y arrive, comme un Maître, une Initiée. Si j’arrive jusque là. J’estime que je n’ai rien à prouver à personne. Et puis qu’est-ce que je me fous du « pouvoir », de la popularité, sérieusement, j’ai une Quête à accomplir. Pas que ça à foutre! xD Je sais que c’est quelque chose de mal compris et qui, je pense, est sans doute tourné en ridicule parce que la plupart des pratiquants n’en ont pas, de Quête, et donc ne comprennent pas mon état d’esprit, mais bon, c’est comme ça, c’est la vie! si en pratiquant j’atteins enfin mon but, alors cela sera déjà une grande et merveilleuse récompense, et qu’importe ce que l’on peut bien dire de moi!

Loin de moi d’aller me mesurer à d’autres ou de prétendre à l’enseignement (pour ce dernier cas il faudrait que des profs me forment!), je ne veux pas être plus forte que Machin, être meilleure que Truc, etc.. . Je m’en fous tellement, mais tellement! mdr! xD et puis c’est complètement égoïste! Si je devais rivaliser avec d’autres, ça serait uniquement si je pratiquais plusieurs arts martiaux: je me la jouerais à l’ancienne, allant défier chaque Maître de chaque dojo afin d’apprendre d’eux, que ça soit par des victoires ou bien des échecs gratifiés de sages conseils.
J’aimerais bien rencontrer un Maître de la Voie que je suis, et qui me prenne sous son aile (et gratuitement et sans rien de douteux en tête! lol). Mais y’en a pas, ou alors il se cache quelque part… peut-être en Côte d’Ivoire, au Tibet, ou que sais-je! ^^’ Conclusion: je dois m’initier toute seule avec mes livres, en solitaire, et tant pis pour les moqueries, les railleries.

Pentacle rouge Bonus:  trois citations de l’auteur Rawn Clark:

▪ « Le seul vrai professeur est l’expérience. »

▪ « L’expérience demeure l’unique enseignant qui puisse convenir. »

▪ « Chacun de nous possède en soi-même une des sources les plus fiables pour nous guider, c’est la Voix intérieure de notre Connaissance individuelle. »

Divider Grey

Publicités

5 commentaires sur “Une Initiation solitaire.

  1. Il faut se trouver un Maître pour être initié ?
    M’oui…
    Sauf que…
    Je me suis toujours posé la question : qui donc a initié le tout premier Maître ?
    Être son propre Maître, c’est très bien aussi, je trouve…

  2. Le problème du maître revient assez souvent, c’est vrai. Mais ce qui pose problème est sa définition. Un véritable maître est une personne ayant parcouru une voie entièrement, dans un cursus traditionnel reconnu et ayant l’autorisation de transmettre. Cela ne se trouve pas en Occident de nos jours. Et même en Orient, c’est de plus en plus rare et le niveau baisse.

    Donc déjà, tous les occidentaux qui parlent de maîtres ou guides occidentaux, on peut leur rire au nez, sans aucun souci. Ensuite, il y a les structures ésotériques comme la franc-maçonnerie, le rosicrucianisme, la golden dawn, l’aurum solis, le martinisme, la myriam, le templarisme et j’en passe. Celles-là, malheureusement, n’ont rien à apporter et leurs grades ne sont que poudre aux yeux, aucunement des garantie de quoi que ce soit. Combien de fois j’ai été surpris du néant de leur culture ésotérique, du manque patent de pratique réelle, de leur vide abyssal de connaissance des traités classiques. Cela démontre clairement que leur cursus n’apporte rien. Donc ce n’est pas chez eux que l’on peut compter trouver des maîtres.

    Ensuite, il ne faut pas se leurrer, il n’y a quasiment plus de maîtres en Occident depuis très longtemps. Et on ne les retrouve pas dans les cercles ou fraternités qui sont les plus connues : FM, GD, AS, etc. C’étaient des groupes de personnes qui au départ voulaient progresser mais qui ont commencé à stagner à partir du moment où des luttes de pouvoir ont commencées. Et cela commence très tôt à chaque fois. Ce qui implique qu’aucun membre n’a pas eu atteindre la maîtrise permettant ensuite de transmettre une voie évolutive valide et valable.
    Il a toujours été difficile de rencontrer des personnes sérieuses sur son chemin. Encore plus de trouver une personne suffisamment avancée par rapport à nous pour nous donner des pistes et aller plus vite. Quant aux maîtres, ils sont plus rares que l’astate sur terre…

    Internet ne change pas la donne de nos jours car il permet à tout le monde de raconter n’importe quoi tout en diminuant progressivement l’esprit critique de chacun. L’heure est au droit pour chacun d’avoir son opinion pourtant proposée comme vérité sans aucune acceptation de contradiction même si cela saute aux yeux. Il faut tolérer l’imagination délurée de tous car sinon on risque de ne pas être reconnu. Accepter le mensonge pour pouvoir présenter son mensonge et en tirer une reconnaissance, une identité, une personnalité plus brillante que notre vraie nature. L’internet fait la belle part au paraître, ce qui est l’extrême de ce que pouvait jusqu’ici proposer les cercles et fraternités occultes pour que les grands maîtres se fassent mousser.

    Les systèmes sérieux, aussi bien magiques que spirituels, sont plus rares qu’on le pense et surtout plus anciens. Sauf que la culture actuelle ne croit plus aux anciennes valeurs, aveuglée qu’elle est par la culture de consommation et de technologie moderne qui lui explique comment vivre, comment penser et comment consommer. C’est pour cela que ce qui est sérieux n’est pas connu : cela demande de penser par soi-même, de chercher plus loin que ce qu’on nous offre sur un plateau. Et ce n’est pas en lisant des ouvrages ou des sites new ages ou conspirationnistes qu’on le réalise, mais en allant à la racine des cultures humaines, à la base de l’histoire de l’homme, de son rapport à la nature, à l’univers, à la spiritualité.

    Je dirais donc au final qu’il y a deux possibilités : soit on se trouve un véritable maître, mais là, pas le choix, il faut aller voir en Orient et être très vigilant (en Occident, il n’y a rien, pas la peine de perdre son temps et son argent), soit on est plus proche des systèmes occidentaux et dès lors ce sont les ouvrages qui serviront de référence. Cela demandera plus de temps et d’investissement, mais c’est la seule voie pour l’Occident de nos jours. Ceux qui le nient n’ont même pas encore commencé le chemin. Et ils sont bien plus nombreux qu’on le croit…

    PS : Etre son propre maître n’est possible qu’une fois atteint la maîtrise. Cela ne se fait pas au début, sinon cela rejoint le New Age, le Channelling ou ce genre d’inepties.

  3. Haha, j’allais taper l’incruste ici aussi, mais je vois que Zurvan est déjà passé par là ^^
    Il me semblait aussi qu’on ne pouvait se dire maître qu’une fois le chemin parcouru, mais c’est difficile à évaluer de nos petits niveaux :)

    Pour le reste, je te l’ai déjà dit la dernière fois, mais j’ai un copain qui suit aussi le CVIM, peut-être que vous vous êtes déjà parlés sur un forum ou un mailing list… va savoir ! Ce n’est pas un maître, mais il est cool. J’espère que vous aurez l’occasion de discuter IRL et que ça se passera bien !

    Bisous sucrés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s