[ Livre ] Les Dieux du Bouddhisme

Les Dieux du Bouddhisme

Les Dieux du Bouddhisme

Auteur: Louis Frédéric
Editions: Flammarion, dépôt légal: 2006

Résumé:

Ce guide recense et identifie quelque trois mille divinités du bouddhisme ayant fait l’objet de représentations en Inde, à Ceylan, en Asie du Sud-Est, au Tibet, en Chine, en Corée et au Japon. Elles sont présentées selon l’ordre traditionnel bouddhique, qui les classe en groupes selon leur importance. Après une brève histoire du bouddhisme, l’ouvrage décrit l’évolution de ses manifestations artistiques, puis les « accessoires » particuliers aux divinités – postures (âsana), mouvements des mains (mudrâ), auréoles, attributs, etc. Chacun des chapitres suivants est consacré à un groupe de divinités – le Bouddha et les bouddha, les Boddhisattva, les dieux ordinaires, etc. -, identifiées sous leur nom traditionnel et leurs divers aspects religieux, populaires ou locaux. Suit un historique des représentations, ainsi que les rites de vénération et les légendes les concernant. Enfin, une bibliographie, des tables de concordance des noms de divinités (sanskrit, japonais, chinois) avec leurs caractères idéographiques et un index complètent cet ouvrage.

Sommaire (que j’ai réduis):

Avant-propos
Introduction
Généralités

I – Évolution des représentations bouddhiques
II – Généralités Iconographiques
III – Le Bouddha et les Grands Bouddha
IV – Les Grands Bouddha de Sagesse et l’Âdi-Buddha
V – Les Bodhisattva de Compassion
VI – Les Bodhisattva ordinaires
VII – Les Rois de Science Magique
VIII – Les Divinités Féminines
IX – Défenseurs et Gardiens de la Loi Bouddhique
X – Les Groupes de Divinités
XI – Êtres divins et personnages historiques divinisés

Table de caractères japonais
Correspondances sanskrit-japonais
Notes
Bibliographie
Index Général

Mon avis:

J’adore ce livre! Il fait parti des ouvrages que j’avais consultés et utilisés pour mon article sur les divinités féminines chinoises et bouddhistes. Les recherches poussées de l’auteur s’en ressentent à chaque page, pages qui nous délivrent une mine d’informations et de détails (histoire, photos, illustrations, etc…). Mon avis est très court, mais à part des éloges à répéter, je n’ai rien d’autre à ajouter! x) N’oubliez pas que je ne donne que succinctement mon avis, je ne raconte pas mes lectures… j’vais pas non plus vous les spoiler pour ensuite que ça gâche votre plaisir! ;) Bref! à vous de vous en faire une idée avec le sommaire et dans les quelques courts extraits qui suivent… ^^

Quelques extraits:

Au cours des siècles suivants, les images bouddhiques subissent une transformation radicale: de nouveaux modèles sont alors venus de l’Inde, présentant les caractéristiques des styles Gupta. Les débuts de la période des Tang voient donc se transformer les images des Bouddha qui se dénudent de plus en plus et ont tendance à prendre des formes plus pleines. Les vêtements des Bodhisattva commencent à se surcharger d’ornements (bijoux, diadèmes, bracelets, pendentifs, etc…). Les corps prennent une attitude plus souple, en Tribhanga, « triple flexion » chère à la plastique indienne, surtout dans les images des divinités debout. Les halos deviennent, comme dans l’art des Gupta, ronds, et sont décorés de motifs floraux.

Maitreya-mudrâ (jap. Shiyui-in)
Cette mudrâ de Maitreya ou de la réflexion est surtout utilisée pour les images de Maitreya (jap. Miroku; cor. Mi-rüg) des représentations coréennes de la période d’Asuka au Japon (VIème-VIIème siècles). La main gauche est posée sur la cheville droite (dans la pose dite Hanka-shiyui, « de la pensée ») tandis que la droite, l’index et le majeur allongés, touche la joue.

Gôzanze-in
Cette mudrâ des sectes ésotériques japonaises, aussi appelée Niwa-in (des deux ailes) ou Shisetsu-in, est caractéristique du Vidyârâjâ Trailokyavijayarâja (jap. Gôzanze Myô-ô). Les deux mains sont réunies sur la poitrine par les auriculaires entrlacés, paumes tournées vers l’extérieur, pouces réunis aux majeurs.

Le lotus blanc (pundarîka; jap. byakurenge)
Il symbolise la pacification de notre nature et la Bodhi, l’état de pureté mentale totale et de perfection spirituelle. Il a généralement huit pétales correspondant au Noble octuple Sentier de la Doctrine. C’est lui qui se trouve au coeur du mandala du Garbhadhâtu, étant la matrice ou l’embryon du monde. C’est donc le lotus des Bouddha.

Les glaives (khadga; jap. ken, tsurugi, katana; chin. jian)
Ils servent à trancher l’ignorance et à attaquer les puissances du mal. Ils sont aussi un signe de commandement et de sagesse, de Connaissance suprême, d’intelligence parfaite. On en compte de nombreuses variétés:

(s’ensuit une liste des glaives et leurs fonctions et descriptions)

Kâtyâyana (Nalada; jap. Kasenen)
Né à Ujjain (ouest de l’Inde), il fut chapelain brahmane des rois de cette cité. Converti par le Bouddha, à son tour il convertit son roi. Il fut d’une grande efficacité dans ses prédications. On le représente avec un bol à aumônes à la main, ou bien les mains jointes, doigts entrelacés.

Les Sept divinités du bonheur (Shichifukujin)
Ce groupe de divinités populaires u Japon, sont, en dehors de Daikoku-en (Mahâkâla): Ebisu, Benzai-ten (ou Benten, Sarasvatî), Bishamon-ten (Vaishravana), Fukurokuju, Jurôjin et Hotei. Parmi ces sept divinités, nous avons traité par ailleurs Benzai-ten, Bishamon-ten et Hotei. Ce nombre de sept n’est pas sans rappeler celui des sept sages du bosquet de bambous ou des sept sages de la coupe de vin dont les images sont populaires en Chine. En effet ce groupe hétéroclite formé de divinités appartenant au bouddhisme, au terroir japonais et au taoïsme chinois aurait été artificiellement créé au XVIIème siècle par le moine Tenkai (mort en 1643, nom posthume Jigen Daishi), désireux de symboliser pour le Shôgun Tokugawa Iemitsu (1623-1650) les vertus essentielles de l’homme de son temps: longévité, fortune, poupularité, candeur, amabilité, dignité et magnanimité. (…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s