[ Livre ] Traité de Royal Yoga ~ Raja Yoga

Traité de Royal Yoga (1) photo 41kid2ypaxl_zpsdyueduww.jpg

Traité de Royal Yoga ~ Raja Yoga ~ Ornée de Figures

Auteur: Içvaracharya Brahmachari
Editions: Perthuis (éditions H. Durville), année ?

Résumé:

Présentation et explication d’Ama, Nimaya et Samyama, le pranayama, Dharana et Samadhi, les plexus, les exercices préliminaires et gradués de pratique, l’automagnétisme, les asanas, les exercices supérieurs, le contrôle du mental, la lévitation, l’extériorisation du corps astral, le yoga de Patanjali, etc

Table des Matières (que j’ai réduite):

Introduction
Chapitre I – D’ama, Niyama, Samyama
Chapitre II – Prànayama
Chapitre III – Dharana et Samadhi
Chapitre IV – Les Plexus
Chapitre V – Exercices préliminaires et gradués de pratiques
Chapitre VI – Les Asanas
Chapitre VII – Exercices supérieurs
Yoga de Patanjali
Chapitre I – La Concentration
Chapitre II – La Concentration, sa pratique
Chapitre III – Les Pouvoirs
Chapitre IV – Indépendance
Appendice
_ Les Upanishads _ Résumé de la Philosophie Yoga _ Constitution synthétique de l’homme _ Pancha-vayu _ çaktis _ Les 3 sortes nourritures _ Prana
Bibliographie
Conclusion

Avis:

Ah le mystérieux livre que voilà! Pas d’année inscrite sur la couverture ni même à l’intérieur, pas un mot sur l’auteur, pas de code-barres ou/ni de numéro ISBN, pas de prix (même en francs), rien… Et surtout, auteur introuvable sur le net, si ce qu’un autre ouvrage d’ Içvaracharya Brahmachari existe. Ahem!
Le résumé que je vous ai copié est celui trouvé sur un site de vente en ligne. Parce qu’au dos du livre ce trouve ceci:

Traité de Royal Yoga (2) photo initiation_zps8e7xoilf.jpg

Voyez comme l’énigme est amplifiée! x)
Une année est quand même divulguée dans le chapitre « Invocation au Mahatmas »:

Aum!
Maîtres Inconnus et Vénérés qui, dans l’Inviolable Mystère de vos cryptes thibétaines* êtes toujours les Porte-Etendards du Seigneur-Roi, du Divin Krishna, nous vous appelons à notre aide, en cet an 5016 (1916= du 5016) du Kâli-Yuga, en vue de préparer sous votre ordre, l’harmonieux concert de toutes les Forces et de tous les membres épars de l’Humanité.

Je fais donc la supposition que l’ouvrage fut rédigé en 1916, mais rien n’est sûr. Comme il s’agit des éditions Perthuis (aka les Durville), j’émet la théorie que le livre aurait été écrit par Durville père et fils, mais là encore, je ne peux le confirmer, bien que j’en sois quasiment certaine. En effet, cela ne serait pas impossible, la famille ayant déjà rédigé, par exemple, le Kybalion sous le pseudonyme Les Trois Initiés, alors, pourquoi pas? La bibliographie cite d’ailleurs des ouvrages d’un autre Durville, à savoir, Gaston.

Quoiqu’il en soit, le livre n’est pas ce à quoi je m’attendais: il ne s’agit pas d’un texte fondateur sur le Raja Yoga, comme peuvent l’être les Śiva saṃhitā, Gheraṇḍa saṃhitā et Haṭha Yoga Pradīpikā à propos du Haṭha Yoga. Certes, c’est un traité, mais pas la traduction d’un texte fondateur. Ou alors des éléments en ont été repris pour le diffuser en Occident.

Le livre est un peu laborieux, traînant sur les explications, parfois trop longues, répétitives ou peu claires, avec maintes allégories, et si l’on n’est pas familier avec les termes sanskrits, on y perd parfois son chemin. Même chose si vous n’êtes pas un minimum philosophe! xD
L’auteur met en note des références à des ouvrages des Durville , mais aussi de Papus, Stanislas de Guaïta (un looong passage d’un de ses livres est cité!) ou encore de Jules Lermina. Une allusion est également faite à H.P. Blavatsky et la théosophie est même vaguement abordée.
Les exercices & explications donnés sont souvent « brouillon », nécessitant par moment un peu plus de réflexion et de concentration pour comprendre, quelques oublis de lettres dans certains mots (« put » au lieu de « peut », etc..) auraient nécessité une relecture et une correction, l’impression des pages laisse à désiré car certains mots sont presque effacés, et le peu d’illustrations présentes sont un peu confuses

Encore un livre qui ne s’adresse pas à tout le monde car pas si accessible que ça! Mais pour le seul ouvrage que j’ai trouvé sur le Royal Yoga, je pense qu’il peut être intéressant de le posséder. Bien qu’il faille quand même posséder un glossaire de mots sanskrits pour comprendre certains termes utilisés (rassurez-vous, ils sont en lettres latines! ;), le Traité de Royal Yoga est comme une sorte d’introduction aux yogas: il explique & enseigne pas mal de choses, comme vous l’aurez sans doute deviné par rapport à la table des matières.

Quelques extraits:

Les Nadis, subtils canaux, forment Sukshma, subtil courant formé par le premier Sushumna, la corde épineuse allant dans le cerveau; le second sushumna descend toucher le nombril près duquel est le capuchon des replis serpentins de Kundalini. Les Nadis sont 72.000 dirigés par 10 chefs nadis, lesquels le sont par un seul, plein de pouvoir. Ce chef, commence au nombril et va vers la tête, remontant et descendant.

Si vous fermez le passage de l’air au dehors avec l’uvule et la racine de la langue et buvez en cette place l’amrita, vous deviendrez semblables au roi des Dévas.
Si vous buvez l’amrita qui pénètre les Kalas, la pleine lune, qui est le Purusha de ces Kalas, répandra sa pleine lumière.
Si vous buvez l’amrita dans le vase omkara, vous connaîtrez ce qui n’est plus sujet à la mort.

Svadhisthana est le lotus aux 6 pétales à la base de l’organe sexuel, au-dessus de Muladhara et au-dessous du nombril. Son péricarpe est rouge et ses pétales sont lumineux. Son tattva est l’eau, évoluée du Feu.  Ses varnas (lettres-couleurs) sont: bam, bham, mama, yam, ram et lam.
Dans les 6 pétales sont aussi les Vrittis (états, qualités, fonctions, modifications ou inclinations mentales): prashraya, crédulité; a-vishvasa, suspicion; avajna, dédain; murchchha, illusion ou désinclination; sarvanasha, fausse connaissance; krurata, impitoyabilité, cruauté. Avec un espace semi-circulaire dans le péricarpe est le Devata bleu-noir Maha-Vishnou, avec ses Çaktis, Sakshmi et Sarasvati. En tête aux Çakti aux 4 mains Rakini et le bija de Varuna, dieu de la mer.

La respiration profonde se compose de trois temps:
1° – Aspiration,
2° – Assimilation et repos (rétention),
3° – Expiration.
L’entraînement a pour but d’augmenter de plus en plus la durée de ces trois périodes et d’arriver finalement à suspendre la respiration.
Au commencement du Yoga chaque exercices de respiration profonde ne devra guère durer plus de 10 minutes. L’expérimentateur pourra être soit dans la posture assise, soit dans la posture couchée.
L’aspiration, comme l’expiration, doivent se faire lentement, rythmiquement; l’aspiration doit absorber la plus grande quantité d’air possible.

Les 6 qualités mentales, nécessaires dans la pratique du yoga sont:
1° Shama: Empire sur l’Esprit;
2° Dama: Empire sur le Corps;
3° Uparati: Tolérance, libéralité;
4° Titiksha: Force, endurance;
5° Shraddha: la Foi, la Fidélité;
6° l’égalité, la pondération;

* J’ai toujours du mal avec cette orthographe… ><

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s