Prières et Formules.

Divider Grey

Encore une fois, dans beaucoup de livres et sur un grand nombre de sites web, pour pas mal de rituels on leur trouve de longues prières ou formules à lire ou réciter. Je ne sais pas pour vous, mais me concernant, je n’ai jamais eu une très bonne mémoire et étant môme, je n’étais franchement pas fan des poésies qu’il fallait apprendre par cœur et ensuite déclamer devant toute la classe.
Ayant une mémoire de poisson rouge, j’étais assez effrayée de voir la longueur des oraisons qu’il fallait utiliser. Je savais d’avance que je n’allais pas pouvoir réciter correctement tout ça, et de plus, lire simplement n’était pas la meilleure technique. Pourquoi? simplement parce que lire les phrases d’un bouquin, ce n’est pas forcément lire avec notre cœur. Et lorsque l’on pratique la Magie, que l’on effectue des rituels, on fait en grande partie avec notre cœur -et notre esprit-.

Je ne sais plus qui disait cela (j’essaierai de retrouver son nom et j’éditerai alors cet article), mais un auteur préconisait le fait qu’il faille davantage préférer les prières et formules courtes pour éviter toute errance, toute distraction de l’esprit, puisque l’esprit humain a un certain « temps » de concentration, et lorsque l’on est novice, néophyte, ou que nous n’avons même pas entamé de travail sur soi, il peut devenir très inconvenant de foirer un rituel à cause d’un mot oublié, d’une hésitation ou bien d’un esprit qui irait se « balader » ailleurs pendant la pratique dudit rituel. Vous imaginez la scène? vous êtes en train de pratiquer, vous récitez docilement votre formule mais vous vous mettez à penser aux courses qu’il va falloir faire tout-à-l’heure, ou arroser les plantes, etc…, tout en continuant à réciter votre texte? certes, vous aurez probablement été imperturbable dans la déclamation, mais vos pensées, elles…

Donc, si vous n’êtes pas très à l’aise avec le « par cœur », il vaut mieux privilégier des formules courtes avec le moins de fioritures possibles tout en gardant un respect pour les entités ou divinités que vous étiez en train d’évoquer dans vos formules magiques. Au moins pour le commencement, histoire de s’habituer à faire un travail de mémoire. Ensuite, il vaut mieux quelques mots, forts et puissants, prononcés avec le cœur, plutôt qu’une longue liste à déblatérer. D’autant plus qu’il est probable que pour certains rituels il soit nécessaire de réciter de longs textes. Un cours paragraphe ou quelques mots seulement.
Quoiqu’il en soit, quelque part, j’avoue que cela m’arrange! xD De mon point de vue, il est préférable aussi que les mots viennent de vous, que cela soit les vôtres. Sauf si, bien entendu, vous devez utilisez des mots bien spécifiques en hébreu ou latin ou autre langue, donnés dans les rituels. Et puis après tout cela, si vous avez de la chance d’avoir une bonne mémoire, et une concentration à toute épreuve, je pense que vous serez prêts à faire de longs discours lors de vos rituels. Mais vérifiez peut-être d’abord si lesdits rituels s’y prêtent vraiment, et surtout, si vous avez le temps de bien faire le tout sans rien bâcler (et ouais, ça aussi ça compte)! xD

Divider Grey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s