Formule d’Exécration.

Divider Grey
L’extrait qui suit est tiré du livre Manuel de Magie Pratique de Jules Boucher.

Chapitre VII
Formules d’exécration

L’exécration est, comme nous l’avons déjà dit, la formule qui permet de rendre à un objet sa destination première. C’est l’opération inverse de la consécration.

Formule Générale:

« Adjutorium nostrum in domine Demiurgi
Qui fecit caelum et terram.
Execro te (nomen rei) reduco te ad primam materiam tuam, effera te ad terram,
Ostendo te ad mondum profanum. Amen. »

On répétera trois fois cette formule.

L’exécration servira surtout pour l’eau, qui doit être renouvelée. Elle pourra servir également pour les cendres de charbon et les résidus de parfum dont on voudra se défaire. Enfin, chaque fois que l’on voudra jeter quelque chose ayant été consacré on se servira de la formule d’exécration.
Pour les opérations magiques il est aussi important de procéder à l’exécration de ce qui doit sortir de l’occultum que de procéder à la consécration de ce qui y entre.
Dans un cas comme dans l’autre on crée une porte de sortie qui met l’occultum en rapport avec le monde extérieur.

Si le magiste, pour une raison quelconque, était obligé de cesser ses opérations et d’abandonner la magie, il devrait prononcer sur lui-même la même formule d’exécration après avoir exécré tout ce qui constitue son occultum.
Il n’est nullement besoin d’insister sur ce point. Chacun comprendra aisément les raisons logiques et magiques qui nécessitent cette opération.

Voici la traduction de la formule d’exécration:

« Je t’exècre (nom de la chose), je te ramène à ta matière première, je te rends à la terre, je t’expose au monde profane. »

S’il s’agit de soi-même, on dira:

« Execro me (nomen) reduco me ad mondum profanum, sum similis omnibus; nunc et semper magicus non sum. Amen. »

« Je m’exècre, moi (nom), je me rends au monde profane, je suis semblable aux autres, maintenant et toujours je ne suis plus magiste. »

Nous préviendrons charitablement le lecteur que, malgré la formule d’exécration prononcée sur soi-même, l’empreinte magique est indélébile. Lorsque le magiste s’est consacré la formule est entrée dans son sang, dans tout son corps astral. Quoiqu’il en fasse, il restera marqué.
Il n’est point d’un pacte signé de son sang: l’initiation est faite. C’est pourquoi nous engageons vivement à bien réfléchir avant de commencer.
On ne touche point impunément aux « sciences maudites ». Celui qui ne se sent ni assez courageux, ni assez fort, doit s’abstenir.

Divider Grey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s